المراكشية : بوابة مراكش /
قضايا مراكش والمغرب بعيون محلية

Marrakech cherche de nouveaux prestataires pour la gestion de ses déchets

الاربعاء 19 فبراير 2014

Les entreprises candidates ont jusqu’au 27 mars pour remettre leurs offres. L’actuel contrat, qui expire le 15 mars, sera probablement prolongé jusqu’à la sélection des nouveaux prestataires n La ville produit 870 tonnes de déchets par jour.


Cette année pourrait bien être celle de la gestion déléguée. En effet, on ne compte plus les décisions –sur le papier en tout cas–  et les appels d’offres dans le domaine dans plusieurs villes du Royaume. Cette fois, c’est Marrakech qui recherche les prochains prestataires de services de propreté, incluant la collecte et l’acheminement des déchets ménagers et assimilés et le nettoiement des voiries. Pour rappel, les actuels adjudicataires sont Tecmed et Pizzorno-Segedema. Leur contrat court jusqu’au 15 mars mais il fera très probablement l’objet d’un avenant, avec semble-t-il une prolongation maximale de 6 mois, puisque la date de remise des offres a été fixée au 27 mars prochain. Mis en ligne le 28 janvier dernier, le nouveau cahier des charges, à l’image de ce qu’a également privilégié la Commune urbaine de Casablanca, laisse désormais libre cours à la réflexion des entreprises pour les moyens à mettre en place, la seule obligation concerne les résultats et le respect de la fréquence de 7j/7 aussi bien pour la collecte que pour le balayage. Le découpage de la commune a également été revu. Au lieu des 2 lots actuels, on en aura 3 répartis comme suit : le lot 1, dont le budget est estimé à 72 MDH, couvre l’arrondissement Ménara ; le lot 2 d’un montant estimé de 64 millions comprend les arrondissements Médina et Sidi Youssef Ben Ali et le lot 3 (52 MDH) couvre quant à lui les arrondissements Guéliz et Nakhil.
 
Huit entreprises ont retiré le dossier
 
Au total donc, la Commune urbaine de Marrakech déboursera quelque 188 MDH par an pour la gestion de ses déchets ménagers. Le marché couvre une population estimée en 2014 à 1 million d’habitants pour une production journalière de déchets évaluée à 870 tonnes. Chaque entreprise postule pour chacun des 3 lots, mais ne pourra en remporter qu’un.
 
Pour l’heure, 8 entreprises ont retiré le dossier. Il s’agit d’abord des actuels adjudicataires, Tecmed et Pizzorno-Segedema. Sita, Averda, Ozone (présent à Rabat depuis 2013), GMF (présent à Essaouira), Casa Technique, et le guinéen Guinea Limpia, pourraient bien tenter leur chance également. Si Sita semble encore hésiter, notamment après l’attribution de 2 lots à Casablanca, Pizzorno fait déjà savoir sa volonté de «se battre pour garder son marché». Avec un lot additionnel et un Tecmed en position d’outsider, la bataille risque bien d’être rude.
Anne-Sophie Martin. La Vie éco
حرر من طرف [المؤلف] في [التاريخ]

الكلمات المفتاحية : Marrakech
Anne-Sophie Martin. La Vie éco

من هنا .. وهناك | أخبار | مراكش | جمعويات | منوعات | ثقافة وفن | رياضة | التعليم | الجامعة | الرأي | الأولى | فيديو | بحوث | واااتساب .. | إعلانات مبوبة | اعلانات | الوطنية


معرض صور



المراكشية على الفايسبوك

على التويتر

الاشتراك بالرسالة الاخبارية

المراكشية في مواقع التواصل