المراكشية : بوابة مراكش /
قضايا مراكش والمغرب بعيون محلية

Le Maroc accueille à Marrakech un sommet du Comité Al-Qods

الاربعاء 15 يناير 2014

La ville marocaine de Marrakech, abrite les 17 et 18 janvier les travaux du Comité Al-Qods (Jérusalem), sous la présidence du roi marocain Mohammed VI, président de ce Comité issu de l'Organisation de la coopération islamique (OCI), qui déploie ses efforts continus pour la préservation de l'identité arabo- islamique de la ville sainte, a annoncé le ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar.


Dans un entretien au quotidien Asharq Al Awsat paru lundi, M. Mezouar a indiqué que cette rencontre, qui se tiendra en présence du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, débattra de la situation de la ville sainte d'Al-Qods sous ses aspects politique, juridique et humain, ainsi que de sa position comme modèle de cohabitation entre les trois religions monothéistes.
 
Sachant que la réunion de Marrakech intervient quelques jours après l'annonce par Israël de construire plus de 1.800 nouveaux logements à Al Qods-Est ignorant les recommandations du secrétaire d'Etat américain, John Kerry. Le ministère israélien du Logement a publié des plans pour la construction de 1.076 logements à Al-Qods est et de 801 logements en Cisjordanie occupée.
 
Le roi du Maroc ne cesse d'entreprendre toutes les démarches nécessaires auprès des États et des parties concernés par la cause palestinienne, ainsi qu'auprès des pays membres permanents du Conseil de sécurité, et de l'Union européenne, en vue de mettre en exergue l'importance particulière d'Al-Qods pour l'ensemble du monde musulman et chrétien, et de préserver le statut de la ville sainte tel qu'il est universellement reconnu, sachant que la résolution de la question d'Al-Qods aura un impact positif sur la paix et la sécurité internationales.
 
Dans ce sens, le chef d'Etat marocain a souvent affirmé la nécessité du respect par Israël des résolutions des Nations Unies relatives à Al-Qods, à son statut juridique et à la préservation de son identité religieuse et civilisationnelle. Le roi marocain s'emploie à stigmatiser la politique israélienne visant à effacer la présence arabe et islamique de la ville sainte à travers des plans ourdis pour l'isolement politique, économique et social de cette ville du reste des territoires palestiniens.
 
Le Maroc a également créé l'Agence Bayt Mal Al-Qods Asharif en 1998, dont l'objectif est de mobiliser les ressources nécessaires et de réaliser des programmes au profit des Makdessi (Habitants de Jérusalem) en guise de soutien à la résistance légitime aux manœuvres israéliennes visant le contrôle de la ville d'Al-Qods et la modification de son identité spirituelle et civilisationnelle. Malgré les difficultés qui entravent son action sur le terrain, l'Agence Bayt Mal Al-Qods Asharif a réussi, durant les dernières années, à réaliser les objectifs principaux de son plan stratégique pour la période 2006-2014, en focalisant les efforts sur des projets et des programmes ayant un impact direct et concret sur la vie des Makdesi dans les domaines sociaux prioritaires. L'Agence a ainsi financé des projets répartis sur plusieurs secteurs vitaux, notamment des projets pour l'amélioration des conditions de la femme et la promotion des secteurs de l'éducation, de la santé, du logement, de la jeunesse et des sports.

Xinhua
حرر من طرف [المؤلف] في [التاريخ]
Xinhua

من هنا .. وهناك | أخبار | مراكش | جمعويات | منوعات | ثقافة وفن | رياضة | التعليم | الجامعة | الرأي | الأولى | فيديو | بحوث | واااتساب .. | إعلانات مبوبة | اعلانات | الوطنية


معرض صور



المراكشية على الفايسبوك

على التويتر

الاشتراك بالرسالة الاخبارية

المراكشية في مواقع التواصل